Cet article date de plus d'onze ans.

Jean Castex, 45 ans, va remplacer Raymond Soubie, 70 ans, au poste de conseiller social de Nicolas Sarkozy

Principal artisan de la réforme des retraites, Raymond Soubie quitte ses fonctions mardi soir.Il a lui même conseillé à Nicolas Sarkozy le nom de Jean Castex, qui le remplacera au poste de conseiller du président de la République pour les affaires sociales.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean Castex, nouveau conseiller social de Nicolas Sarkozy. (AFP - Olivier Laban-Mattei)

Principal artisan de la réforme des retraites, Raymond Soubie quitte ses fonctions mardi soir.

Il a lui même conseillé à Nicolas Sarkozy le nom de Jean Castex, qui le remplacera au poste de conseiller du président de la République pour les affaires sociales.

Raymond Soubie reprend ses activités d'entrepreneur
Selon un communiqué du groupe AEF publié lundi, Raymond Soubie s'apprête à reprendre la présidence d'Arfilia, sa société holding familiale, fonction qu'il avait abandonnée lors de son entrée à l'Elysée en 2007.

Le groupe AEF précise que M. Soubie quitte ses fonctions "comme convenu avec le président de la République".

"Depuis plusieurs mois, Raymond Soubie avait exprimé son souhait de reprendre la présidence d'Arfilia", qui "a pour objet de prendre et de gérer des participations, généralement majoritaires, ou ayant vocation à le devenir, dans divers domaines d'activités, en particulier, mais pas exclusivement, dans le secteur de l'information professionnelle sur internet et dans le conseil".

Arfilia devant prochainement prendre le contrôle de la majorité du capital d'Alixio, société de conseil en stratégie et ressources humaines notamment, M.Soubie en deviendra également le président.

Jean Castex, un énarque proche de Xavier Bertrand
Enarque et magistrat à la Cour des comptes, Jean Castex assure qu'"il y aura sur le fond une grande continuité" avec son prédécesseur.

Jean Castex, qui est aussi maire de Prades (Pyrénées-orientales) depuis 2008, a été le directeur de cabinet de Xavier Bertrand à deux reprises, d'abord à la Santé (2006-2007) puis au Travail (2007-2008).

C'est un habitué des dossiers délicats qui avait dû travailler sur l'instauration du service minimum dans les transports et la réforme des régimes spéciaux de retraites.

Dans les mois à venir, il devra s'atteler tout particulièrement au dossier de l'emploi, et plus particulièrement celui des jeunes et des seniors. Il devra aussi se pencher sur la réforme de la dépendance, l'une des priorités du président Sarkozy.

Cet "homme de droite", ce qu'il "assume parfaitement", entend bien après cette nomination "conserver tous ses mandats électifs".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.