Mort de Jacques Chirac : l'incroyable longévité de la carrière du "bulldozer"

L'ancien président Jacques Chirac est décédé jeudi 26 septembre. Il aura marqué quelque 40 ans de la vie politique française, depuis la députation en Corrèze à la présidence de la République.

FRANCE 3

La carrière politique de Jacques Chirac a pris son essor en Corrèze, pour ensuite avoir une exceptionnelle longévité. Il était un combattant politique, arrivé à la mandature suprême pour deux mandats. "Pas un instant, vous n'avez cessé d'habiter mon cœur et mon esprit. Pas une minute, je n'ai cessé d'agir pour servir cette France magnifique. Cette France que j'aime autant que je vous aime", avait-il confié lors de son dernier discours en tant que président de la République.

Le RPR, machine de guerre politique

Les derniers mots d'une carrière débutée tambour battant sur les routes de Corrèze. Il est élu député en 1967, et en 1969, il devient secrétaire d'État au budget sous Pompidou. En 1974, il devient Premier ministre et on lui attribue le surnom de "bulldozer" pour son ascension fulgurante. En 1976, il se pose en chef de la famille gaulliste en créant le RPR. Une machine de guerre qui lui permet de devenir maire de Paris en 1978. Mais il faudra attendre 1995 pour accéder à l'Élysée, après deux défaites contre François Mitterand.

Le JT
Les autres sujets du JT
Valéry Giscard d\'Estaing et Jacques Chirac écoutent un discours de Nicolas Sarkozy au Conseil constitutionnel, le 1er mars 2010 à Paris.
Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac écoutent un discours de Nicolas Sarkozy au Conseil constitutionnel, le 1er mars 2010 à Paris. (CHARLES PLATIAU / POOL / AFP)