Italie: Grève de la faim chez les Radicaux

Ce parti a entamé une grève de la faim pour dénoncer la couverture télévisuelle de la campagne pour les européennes

Emma Bonino, chef de file du parti des Radicaux italiens
Emma Bonino, chef de file du parti des Radicaux italiens (© AFP :Mychele Daniau)
Ce parti a entamé une grève de la faim pour dénoncer la couverture télévisuelle de la campagne pour les européennesCe parti a entamé une grève de la faim pour dénoncer la couverture télévisuelle de la campagne pour les européennes

Quelques 150 membres des Radicaux participent, depuis mercredi, à ce combat pour dénoncer leur absence des écrans de télévision.

Emma Bonino, à la tête du parti et ancienne ministre du commerce, a occupé, dans la nuit de mardi à mercredi, les studios de RAI, le télédiffuseur public.

Marco Pannelle, son bras droit a rejoint cette mobilisation d'une ampleur sans précédent. Les Radicaux italiens accusent donc cette chaîne, de ne pas respecter "le droit à l'information" des citoyens dans la campagne des élections européennes.

Ils exhortent la RAI à rétablir l'équité du temps d'antenne conformément aux exigences du conseil de l'audiovisuel italien. Celui-ci reproche, depuis longtemps, aux chaînes de télévision de faire la part belle aux grandes informations.

L'ex-ministre, Romano Prodi a estimé, mardi dernier que "pour respecter la décision de l'autorité, le parti radical devrait avoir droit à une minute-une minute trente de parole deux à trois fois cette semaine".