Injures et agressions : toujours plus de violence dans la vie politique ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Injures et agressions : toujours plus de violence dans la vie politique ?
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Damoy, T.Cuny, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Après la gifle reçue par Emmanuel Macron, mardi dernier, deux élus ont reçu des jets de farine, samedi 12 juin. Le 20 Heures de France 2 se penche sur la question de l'augmentation de la violence à l'égard des élus dans un contexte électoral.

Jean-Luc Mélenchon a été aspergé de farine lors de la Marche des libertés, à Paris, samedi 12 juin, alors qu'il répondait aux journalistes. Un acte jugé "lâche" par le chef de La France insoumise. François De Rugy, candidat LREM en Pays de la Loire aux élections régionales, a également été victime d'un jet de farine à Nantes (Loire-Atlantique). Après la gifle reçue par Emmanuel Macron, dans la Drôme, mardi, le Premier ministre Jean Castex avait pourtant appelé à "un sursaut républicain" devant l'Assemblée nationale.

Plus d'injures et de violence


La violence est-elle devenue banale dans le contexte politique ? "On voit que de plus en plus, des responsables politiques peuvent se faire injurier, agresser, et que la violence physique devient quelque chose, non pas d'admis (...) mais qu'on peut davantage observer", estime Brice Teinturier, directeur général délégué de l'Ipsos. À un an de la campagne présidentielle, cette séquence "donne l'impression d'un affolement généralisé et d'un manque de respect de la démocratie ou tout simplement d'un pays civilisé", lance l'éditorialiste Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du 20 Heures de France 2.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.