Cet article date de plus de huit ans.

Impôts : le gouvernement se veut rassurant

Après l'annonce du rétablissement de l'indexation du barème de l'impôt sur le revenu sur l'inflation, le gouvernement continue de calmer le jeu. Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget, confirme dans les Echos à paraître jeudi une "stabilisation des prélèvements obligatoires" en 2014.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Charles Platiau Reuters)

Mardi
soir, en marge de la présentation de la réforme des retraites, Jean-Marc Ayrault avait
annoncé que l'inflation allait être de nouveau prise en compte dans le calcul
de l'impôt
sur le revenu. Dans les Echos  à paraître ce jeudi, le ministre du Budget poursuit
avec un discours rassurant. "En 2014, nous allons approcher notre objectif de
stabilisation des prélèvements obligatoires avec un an d'avance par rapport aux
engagements du programme de stabilité, grâce aux efforts d'économies
accomplis
" déclare Bernard Cazeneuve au quotidien économique.

"Nous
privilégions les économies aux impôts" (Bernard Cazeneuve)

Le ministre prévient
ainsi que l'augmentation sera inférieure aux 0,3% de points du produit
intérieur brut annoncée en avril dernier. "Dans le programme de stabilité
présenté au printemps, nous avions prévu un effort reposant aux deux tiers sur
les économies et pour un tiers sur des recettes, soit une augmentation de 0,3
points de PIB en 2014. Nous ferons moins que prévu, comme l'a indiqué le
Premier ministre
" poursuit-il, reprenant les propos de Jean-Marc Ayrault
devant la presse mais sans avancer de nouveau chiffre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.