Cet article date de plus de dix ans.

Hortefeux: "Ce n'est pas le temps de la campagne"

Brice Hortefeux, vice-président du conseil national de l'UMP, a affirmé jeudi sur Canal + que "le temps de la campagne" électorale pour Nicolas Sarkozy, dont il est proche, n'était pas encore venu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour l'ancien ministre de l'Intérieur, l'UMP "peut attendre" avant de lancer la campagne présidentielle. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Brice Hortefeux, vice-président du conseil national de l'UMP, a affirmé jeudi sur Canal + que "le temps de la campagne" électorale pour Nicolas Sarkozy, dont il est proche, n'était pas encore venu.

Invité de l'émission La Matinale sur Canal+, l'ancien ministre de l'intérieur a été interrogé sur un lancement en septembre, annoncé par Le Figaro, d'une cellule de coordination de la majorité sous son égide en vue de 2012. Brice Hortefeux a alors répondu qu'il a certes "la volonté de tester des arguments et des idées" et qu'il réunit "depuis de nombreuses années" dans cette perspective "un certain nombre de parlementaires ou même de membres du gouvernement".

Mais "pour qu'il y ait une campagne, il faut qu'il y ait un responsable de la campagne, il n'y en a pas. Et pour qu'il y ait un responsable de la campagne, il faut qu'il y ait un candidat. Vous voyez, on peut encore attendre", a poursuivi l'ancien ministre.

Quant aux propositions de Bruno Le Maire sur le projet présidentiel qui ont effarouché au sein de l'UMP, M. Hortefeux commente: "Il faut qu'on accepte dans notre pays de bouger, d'imaginer, d'avoir la liberté de proposer(...)Bruno Le Maire a eu le mérite de lancer des pistes. (...) Ce sera un socle, mais un socle, ce n'est pas un carcan", ajoute le responsable UMP.

Certaines des "pistes" esquissées par le ministre de l'Agriculture, comme une fiscalisation de prestations familiales ou une baisse des allocations chômage pour les cadres, ont suscité de vives critiques dans son camp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.