Hollande veut "en finir avec le dénigrement et le découragement"

Lors de ses traditionnels voeux aux Français, François Hollande a expliqué qu'il entendait en finir "avec le dénigrement et le découragement". Dressant le bilan de 2014, "une année rude" il a également réaffirmé ses priorités pour 2015.

(François Hollande lors de ses voeux aux Français @DR)

C'est un François Hollande combatif qui a pésenté ses traditionnels vœux. Dès le début, le chef de l'État a expliqué vouloir "en finir avec le dénigrement et le découragement " en France, expliquant notamment qu'il fallait "avancer, faire preuve d'audace, refuser le statu quo ". Dressant le bilan de l'année passée, il a expliqué que 2014 avait été "une année rude " mais qu'il avait "tenu bon et suivi fermement le cap ".

François Hollande : "Je veux en finir avec le dénigrement et le découragement"
--'--
--'--

Une manière pour le chef de l'État de tourner la page d'une année difficile pour lui. Une année marquée, entre autre, par l'éclatement de sa majorité avec le départ des Vers du gouvernement et les scandales qui ont éclabousé plusieurs ministres et membres de son entourage. Sans parler de sa vie privée et sa séparation d'avec Valérie Trierweiler; largement médiatisée. 

L'audace face aux conservatismes et aux populismes

Face aux dernières agressions de Joué-les-Tours, Dijon et Nantes, François Hollande a également lancé un appel à l'unité du pays.

Pour le président de la République, "la France avancera donc l'année prochaine, dans tous les domaines et pour tous (...) Ce combat, je le mènerai jusqu'au bout, contre les conservatismes, et ils sont nombreux, contre les populismes, et ils sont dangereux (...) Devant les menaces qui montent, qui s'appellent terrorisme, communautarisme, fondamentalisme, ce n'est pas en nous divisant, en stigmatisant une religion, en cédant à la peur que nous nous protégerons ".

François Hollande : "Ce combat, je le mènerai jusqu'au bout, contre les conservatismes, et ils sont nombreux, contre les populismes"
--'--
--'--

Le "coup de jeune" de la loi Macron

Mais durant ces neuf minutes de discours, François Hollande a surtout dressé l'agenda de l'année à venir. Dans un discours volontariste, il s'est voulu confiant dans la capacité de la France de se réformer : "La France est capable de se transformer, vous y êtes prêts ", a-t-il lancé aux Français expliquant notamment que la loi Macron, bientôt débattue au Parlement serait "un coup de jeune pour la société". "Cette loi va libérer les initiatives, casser les rentes, libérer les énergies, l'activité, développer l'emploi, simplifier la vie des entreprises."

François Hollande est aussi revenu sur le pacte de responsabilité, qui entre en vigueur jeudi, en s'adressant aux entreprises. "Aux entreprises maitenant d'embaucher et d'investir, c'est le sens du mot responsabilité (...) Notre obligation commune, c'est la lutte contre le chômage. "

La conférence climat, priorité pour 2015

Enfin François Hollande a insisté sur ce grand rendez-vous de la fin d'année 2015 : la conférence sur le climat à Paris fin 2015 :

"Ce sera une année essentielle aussi et avant tout pour la planète (...) Nous devons entraîner le monde pour qu'il puisse adopter une déclaration pour les droits de l'humanité pour préserver la planète. Je ferai tout pour que, à Paris, en 2015, la conférence soit un succès."

François Hollande : "Je ferai tout pour que, à Paris, en 2015, la conférence soit un succès"
--'--
--'--