Cet article date de plus de neuf ans.

Hollande promet d’abroger la TVA sociale, cette "mauvaise réforme"

Avant de marcher sur les pas de François Mitterrand dimanche à Jarnac (Charente), le candidat socialiste à la présidentielle était samedi sur ses terres corréziennes, à Tulle. Lors de ses vœux aux militants socialistes, il a promis d’abroger la TVA sociale s’il était élu à l’Elysée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Régis Duvignau Reuters)

Devant un parterre de militants socialistes réunis dans son
fief corrézien de Tulle, François Hollande a ironisé sur l'"espèce de
frénésie",
de "fuite en avant" du président Nicolas
Sarkozy, "cette volonté (...) de multiplier les annonces"
aux derniers jours de son mandat.

Evoquant la TVA sociale, "voilà que l'idée resurgit : faire payer les
consommateurs pour alléger les entreprises",
a-t-il lancé. "Trois
ou quatre points de TVA, trois ou quatre points, ou cinq points, de baisse des
cotisations patronales seraient de nature à faire que notre économie
redeviendrait compétitive sur un certain nombre de produits ? Mais qui peut
l'imaginer
(…) Ca pénaliserait l'ensemble de la consommation",
a jugé le candidat socialiste à la présidentielle.

"Nicolas Sarkozy a des élections, c’est ce qui compte d’abord"

"Aussitôt annoncée la TVA, voilà qu'il (Nicolas
Sarkozy) prend l'initiative, sans doute pour se racheter, d'évoquer une taxe
sur les transactions financières",
a poursuivi François Hollande.
Relevant que Nicolas Sarkozy avait "longtemps
dénigré cette idée, considérant même qu'elle pouvait être dangereuse"
.

C'est "compliqué de
lutter contre la spéculation dans un seul pays
", a expliqué
François Hollande. Et de conclure : "Mais qu'à cela ne
tienne Nicolas Sarkozy a des élections et c'est ce qui compte pour lui
d'abord".

Avant ses vœux au personnel du conseil général et au corps
préfectoral, François Hollande avait participé à un déjeuner avec 800 retraités
(lire notre article) à Tulle, la ville où il ira voter pour la présidentielle.

Il est attendu dimanche à Jarnac, dans la Charente voisine, pour célébrer le 16e
anniversaire de la disparition de François Mitterrand. Une façon de marquer l’héritage
du dernier président socialiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.