Grand débat national : qui sont les citoyens tirés au sort ?

Près de 4 000 individus ont été invités à participer au débat organisé par le Conseil économique et social. Reportage avec les 10% qui ont accepté.

FRANCE 2

Gildas Folligné arrive de Bordeaux (Gironde) et Monique Cado d’un village de Touraine, tous frais payés afin de venir débattre à Paris. Au total, 4 000 personnes ont, comme eux, été sollicitées pour participer au débat du Conseil économique et social. Seulement 10% ont accepté. "Je suis la seule étudiante à avoir été tirée au sort, explique Louvana Dallançon. Au moins, j’ai pu donner une voix pour des petits points qui nous concernent, nous étudiants."

Une expérience intéressante

Des heures de débat entre personnes d’horizons divers et pour finir une synthèse et des propositions soumises dans la matinée du mardi 12 mars au Premier ministre. Pour tous, l’expérience a été intéressante, malgré quelques inquiétudes. Reste une interrogation majeure pour la suite : ont-ils fait ça pour rien ? Ce type de débat avec des citoyens tirés au sort a en tout cas vocation à se multiplier dans les 15 jours à venir. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une réunion organisée dans le cadre du grand débat national, le 13 février 2019 à Paris.
Une réunion organisée dans le cadre du grand débat national, le 13 février 2019 à Paris. (EDOUARD RICHARD / HANS LUCAS / AFP)