VIDEO. Pénaliser l'antisionisme ? "Ça mérite d'être discuté", répond Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education nationale appelle à la prudence et au "discernement", alors que des députés envisagent de déposer une proposition de loi pour pénaliser l'antisionisme. 

RADIO FRANCE

"De façon générale, je ne suis pas pour aller dans une course permanente vers la pénalisation des choses qui nous déplaisent. Il faut plutôt compter sur l’éducation, le débat", a réagi Jean-Michel Blanquer, lundi 18 février sur franceinfo, alors que des députés envisagent de déposer une proposition de loi pour pénaliser l'antisionisme.  

"Ça mérite d’être discuté, a poursuivi le ministre. Il y a de toute façon dès aujourd’hui une forme d’antisionisme qui est bien sûr le masque d’un antisémitisme, mais qui peut justement se détecter comme tel."

Jean-Michel Blanquer estime qu'il faut "faire très attention à ne pas, du fait de notre émotion, faire des choses qui sont ensuite contre-productives. Il est exact qu’on doit pouvoir critiquer la politique d’Israël sans être pour autant considéré comme antisémite. En même temps, tous ceux qui vont jusqu’à vouloir la disparition d’Israël se mettent clairement dans une position antisémite, on le sait bien. Il faut raisonner sur ces sujets et y aller avec discernement."

Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, invité de franceinfo le 18 février 2019.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, invité de franceinfo le 18 février 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)