VIDÉO. Conseil de défense écologique : Elisabeth Borne détaille de premières mesures, "des transformations immédiates et concrètes"

Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, s'exprimait sur franceinfo mercredi matin avant la tenue d'un nouveau conseil de défense écologique. Des décisions qui concernent notamment les deux millions et demi d'agents de la fonction publique d'Etat.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"On mène des transformations qu'on n'a jamais menées, des transformations immédiates et concrètes. C'est une révolution qu'on est en train de faire", déclare Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, sur franceinfo mercredi matin, avant la tenue d'un nouveau conseil de défense écologique qui doit confirmer une série de mesures.

On présente aujourd'hui trois axes de mesures qui concernent des millions de Français pour les protéger face au dérèglement climatique, ce n'est pas anecdotique.

Elisabeth Borne

à franceinfo

Un "forfait mobilité durable" doit être mis en place "dès juillet prochain à hauteur de 200 euros par an" afin de permettre aux agents de l'État d'être remboursés de leurs déplacements domicile-travail quand ils se déplacent à vélo ou en covoiturage. "On donne la possibilité aux agents de l'État d'être vraiment des acteurs de la transition écologique", a indiqué Elisabeth Borne. Jusqu'à présent seuls les trajets en transport en commun, dans les grandes villes, étaient remboursés par les employeurs. "On encourage l'utilisation du vélo, on va d'ailleurs installer des garages à vélos dans les bâtiments de l'État, et on encourage également le covoiturage, c'est très important pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre", a annoncé Elisabeth Borne.

On s'est donnés l'objectif de tripler la part du covoiturage, cela représente un million de voitures en moins chaque jour.

Elisabeth Borne

à franceinfo

Ces mesures comprennent également l'interdiction de prendre l'avion quand les trajets sont possibles en train en moins de quatre heures sauf cas exceptionnel. Cette règle s'appliquera aussi aux ministres, a confirmé la ministre. "Le président Emmanuel Macron va se convertir à une voiture hybride rechargeable, a poursuivi Elisabeth Borne. Moi j'ai une voiture électrique et la règle c'est que tous les ministres doivent passer aux voitures électriques ou hybrides rechargeables, au moment de renouveler les voitures."

Par ailleurs, il n'y a déjà "plus aucun gobelet en plastique" au ministère de la Transition écologique et solidaire. "C'est la règle qui va s'appliquer à tous les services de l'état de ne plus avoir d'objet plastique jetable."

30% du territoire "en aire protégée"

Concernant la biodiversité, il a également été décidé d'avoir "30% de notre territoire en aire protégée dont 10% sous protection forte". La ministre promet également de "réguler la fréquentation du Mont-Blanc afin de limiter le flux de touristes et de s'assurer qu'ils respectent la nature". Le nouvel Office français de la biodiversité qui sera présenté comprend, selon la ministre, "1 500 agents qui seront sur le terrain pour protéger la nature en appui à la police municipale des collectivités qui souhaitent s'impliquer dans cette protection".

Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, sur franceinfo mercredi 12 février.
Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, sur franceinfo mercredi 12 février. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)