Mayotte : visite tendue pour la ministre des Outre-mer

La ministre des Outre-mer est arrivée à Mayotte ce lundi 12 mars. L'insécurité et la pression migratoire ont poussé à bout les habitants : une grève générale paralyse l'île depuis trois semaines.

Voir la vidéo
France 3

Devant les caméras, la ministre des Outre-mer affiche un large sourire. Sa visite à Mayotte, commencée ce lundi 12 mars, n'est pourtant pas de tout repos. À son arrivée, Annick Girardin est rapidement prise à partie par des manifestants. Ils redoutent qu'elle n'ait aucun pouvoir pour gérer la crise. Le dialogue est musclé. Les manifestants réclament plus de sécurité à Mayotte, car ces derniers mois, les vols avec violence et les cambriolages se sont multipliés. La population se dit à bout et clame son inquiétude devant la ministre. "Nos enfants les plus timides ramènent des armes blanches à l'école maternelle pour se défendre", explique une habitante de l'île.

L'île paralysée par la grève

Il faut sortir de la crise au plus vite. Depuis trois semaines déjà, l'île est bloquée par une grève générale. Partout sur l'île, des barrages bloquent les routes principales et les infrastructures tournent au ralenti, quand elles ne sont pas fermées. En fin d'après-midi, Annick Girardin a annoncé l'arrivée de renforts de police et de gendarmerie dans les semaines qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin (à gauche), s\'entretient avec les manifestants sur l\'île de Petite-Terre, à Mayotte.
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin (à gauche), s'entretient avec les manifestants sur l'île de Petite-Terre, à Mayotte. (ORNELLA LAMBERTI / AFP)