Les cotes de popularité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe en baisse, au plus bas depuis mai 2017

Selon un sondage Odoxa pour France Inter, le tandem de l'exécutif est en forte baisse et atteint son niveau le plus bas depuis le début du quinquennat. 

Emmanuel Macron et Édouard Philippe, en mars 2018. 
Emmanuel Macron et Édouard Philippe, en mars 2018.  (LUDOVIC MARIN / POOL)

Les cotes de popularité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe sont en forte baisse au mois de septembre, elles atteignent leur plus bas niveau depuis mai 2017, selon le baromètre Odoxa pour France Inter, la presse régionale et le journal L'Express publié mardi 11 septembre. 

29% d'opinions favorables pour Emmanuel Macron 

La cote du président de la République s'est effondrée depuis le mois de juin 2018. Emmanuel Macron ne séduit qu'à peine un tiers des Français. Avec 29% d'opinions favorables, le chef de l'État chute de 12 points par rapport au mois de juin. Il s'agit là de son plus faible niveau de popularité́ dans ce baromètre.

Édouard Philippe est également en baisse dans le cœur des Français. Si le Premier ministre perd moins de terrain qu'Emmanuel Macron, sa cote de popularité perd cinq points par rapport au mois de juin. Seuls 35% des Français estiment qu’il est un bon Premier ministre. Comme le chef de l'État, Édouard Philippe fait son plus mauvais score dans ce sondage depuis son arrivée à Matignon.

La cote de Nicolas Hulot en forte hausse

En dehors du rejet des deux têtes de l'exécutif, le baromètre Odoxa met en lumière le peu d’enthousiasme des Français pour les personnalités politiques. Seul Nicolas Hulot progresse nettement par rapport au mois de juin. L'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire gagne 13 points et séduit un Français sur deux (49%). Il devance nettement Laura Flessel, autre sortante du gouvernement. L'ex-ministre des Sports emporte l'adhésion de moins d'un tiers des sondés (30%). Derrière elle, on trouve Nicolas Sarkozy, avec 29% d'opinions favorables (plus deux points) et Alain Juppé perd trois points à 28%.

Le Pen, Maréchal et Mélenchon sont les plus rejetés

Marine Le Pen est en tête des personnalités suscitant le plus de rejet de la part des Français. Plus d'un sondé sur deux (53%) a une mauvaise opinion de la présidente du Rassemblement national. Derrière elle, sa nièce Marion Maréchal concentre 48% d'opinions négatives. Viennent ensuite Jean-Luc Mélenchon (44%) et Laurent Wauquiez (43%).

Le sondage Odoxa pour France Inter, la presse régionale et le journal L'Express a été réalisé par internet les 5 et 6 septembre 2018, sur un échantillon représentatif de 1 004 personnes.