Le gouvernement prépare les privatisations d'Engie, d'Aéroports de Paris et de la FDJ

L'Etat veut privatiser Engie, la Française des Jeux ou Aéroports de Paris, dont les salariés ont reçu la visite mercredi 13 juin de Bruno Le Maire, qui n'a pas vraiment résusi à les rassurer.

Voir la vidéo
France 3

Bannières au vent, légères bousculades et insultes... La visite du ministre de l'Economie venu parler privatisations au siège d'Aéroports de Paris en Seine-Saint-Denis mercredi 13 juin ne passe pas chez tous les salariés. Bruno Le Maire a tenté de rassurer le perosnnel : "Les salariés ont un statut et ce statut ne sera pas remis en cause. Nous sommes en train de définir un cahier des charges pour le futur concessionnaire avec des obligations importantes qui devront être respectées", qu'il s'agisse des tarifs aéroportuaires qui seront encadrés ou du nombre de rotations aériennes qui sera maintenu ou de dispositions visant à garantir un niveau suffisant d'investissements.

L'opposition vent debout

La participation passerait sous le seuil de 50% chez Aéroports de Paris, elle serait de moins d'un tiers chez le fournisseur d'énergie Engie et à la Françaises des Jeux. Une loi acterait ces privatisations d'ici la fin de l'année. L'opposition dénonce déjà un mauavis calcul économique avec des opérations pas si rentables qu'il n'y paraitrait.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion sur le tarmac de l\'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, en décembre 2014.
Un avion sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, en décembre 2014. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)