ISF : une réforme plus compliquée que prévu pour le gouvernement

La réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune a fait polémique cette semaine. Décryptage ce dimanche 1er octobre.

France 3

L'ISF devient l'IFI, l'impôt sur la fortune immobilière. Seuls les biens immobiliers sont taxés, c'est-à-dire la pierre. Ainsi, des biens comme les jets privés, les yachts, les lingots d'or ou les voitures de luxe échappent à la taxe. D'où ce sentiment d'injustice. Par exemple, le propriétaire d'un bateau de plaisance ne paiera pas l'IFI alors que le pêcheur de l'île de Ré (Charente-Maritime) qui a vu son bien immobilier prendre fortement de la valeur paiera l'impôt.

Des corrections à la marge

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, refuse de modifier l'assiette du nouvel impôt, mais il est ouvert à des hausses de taxe sur les bateaux de plaisance par exemple. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin est favorable à des corrections sur des signes ostentatoires de richesse. Mais les ministres préviennent les députés qui vont amender le texte de ne pas avoir d'idées farfelues. Le président de l'Assemblée nationale s'est dit favorable sur France 3 ce dimanche midi à une taxation des œuvres d'art et des yachts. Ce débat sur ce nouvel impôt va envenimer le débat sur le budget 2018 qui arrive à l'Assemblée en octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Formulaire de déclaration de l\'impôt sur la fortune.
Formulaire de déclaration de l'impôt sur la fortune. (DAMIEN MEYER / AFP)