Cet article date de plus de deux ans.

Industrie : "le gouvernement monte au créneau"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Industrie : "le gouvernement monte au créneau"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les salariés de General Electric sont inquiets. Tout comme dans l'usine Ford, à Flanquefort (Gironde) qui risque de laisser sur le carreau 850 salariés. L'industrie en France est-elle en train de perdre ses emplois ?

"Ce serait la fin de l'embellie", explique la journaliste Alexandra Bensaïd, face aux incertitudes quant aux emplois de General Electric en France. "L'année dernière, nos usines ont enfin recommencé à créer de l'emploi, la première fois depuis dix ans. Bercy assure que la tendance reste positive pour 2018, pour les emplois, pour les sites, pour les investissements. Mais on voit des fragilités", décrypte Alexandra Bensaïd, sur le plateau de France 2.

Éviter ce qu'il s'est passé à Florange

"Le gouvernement monte au créneau pour sauver ses industries en danger. Il y a sur le sujet industrie un changement de braquet", souligne la journaliste. "Jusqu'au dernier remaniement, il n'y avait ni ministre ni secrétaire d'État à l'Industrie. Ça a changé, il a bien fallu nommer une madame industrie [Agnès Pannier-Runacher], la start-up nation aussi a besoin de ses usines. Ce sont des fournisseurs, ce sont des emplois, ce sont des exportations. D'autant que les deux dossiers qui sont en train d'alimenter l'actualité pourraient assombrir 2019", explique Alexandra Besaïd. "L'impératif politique est d'éviter ce qu'ils'est passé à Florange (Moselle) pour François Hollande", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.