Impôts : ces abris de jardin qui coûtent cher

La taxe d'aménagement, destinée aux abris de jardin notamment et votée en 2010 sous Nicolas Sarkozy, va augmenter de 3,8% en 2019. Une taxe de plus pour les contribuables.

FRANCE 2

Dans le jardin de Christelle, un cabanon en bois de 15 m², sans fondations, qui lui a coûté 1 500 €. Mais après l'avoir monté, elle a dû payer une taxe de 789 €. "Je me suis dit que ce n'était pas proportionnel, explique-t-elle. Autant payer une taxe, je trouve ça potentiellement normal, mais avoir un montant aussi élevé, je ne m'y attendais pas." Et cette taxe d'aménagement va augmenter de 3,8% cette année.

"La zone rurale va trinquer"

Elle concerne toutes les constructions à partir de 5 m² et 1,80 m de hauteur et englobe donc les abris de jardin, les garages et même les caves. Une taxe qu'il faut payer une seule fois, dans les six mois après la construction. "C'est encore la zone rurale qui va trinquer, déplore Alain Padovani, président d'une association de contribuables. Parce qu'a priori, ce genre d'abris pour jardin existe surtout en zone rurale."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un abri de jardin.
Un abri de jardin. (FRANCE 2)