Gérard Collomb : son retour à Lyon divise

Gérard Collomb a quitté le ministère de l'Intérieur mercredi 3 octobre, passant la main à Édouard Philippe dans l'attente de la nomination de son successeur. À Lyon (Rhône), son retour fait débat.

Voir la vidéo
France 2

Il veut reconquérir sa ville sans perdre une minute. Gérard Collomb a passé la main mercredi 3 octobre à Édouard Philippe, qui assure les fonctions du ministre de l'Intérieur en attendant de trouver un remplaçant. À Lyon (Rhône), les habitants sont mitigés quant au retour de Gérard Collomb dans son fief. "Je pense qu'ils ont plutôt été surpris au gouvernement. Nous nous attendions à son retour", confie l'une d'entre eux. Une opinion loin de faire l'unanimité. "Je pense qu'il devrait prendre sa retraite. Il faut passer la main à d'autres sur Lyon, qui sont certainement tout aussi capables que lui", affirme un autre Lyonnais.

Un retour politique compliqué

Dans quelques semaines, Gérard Collomb retrouvera son fauteuil de maire. Son ancien premier adjoint, qui assurait l'intérim, va lui céder la place. Bien que les élections municipales n'auront lieu qu'en 2020, les élus d'opposition doutent que le ministre démissionnaire bénéficie d'une base politique solide à Lyon. "Il était plutôt En Marche. Je ne sais pas s'il va toujours l'être maintenant avec ce qu'il se passe avec Emmanuel Macron. Ses anciens amis socialistes l'ont lâché. Qui va faire sa majorité ?", s'interroge Pascal Blache, maire du 6e arrondissement de Lyon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Gérard Collomb, à l\'Elysée, le 5 septembre 2018. 
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, à l'Elysée, le 5 septembre 2018.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)