Centres d'appels : faire revenir les emplois en France

De nombreux centres d'appels téléphoniques d'entreprises françaises emploient des milliers de salariés à l'étranger. Pour tenter de faire revenir ces emplois, des députés de la majorité vont déposer un amendement à la loi Pacte.

Voir la vidéo

Dakar (Sénégal) est la ville où se trouve le standard téléphonique de certaines mutuelles et assurances françaises. Un centre d'appels basé à l'étranger qui permet aux entreprises françaises de diviser les coûts par dix. Pour Malick Cissé, le patron sénégalais de ce centre, "les économies qu'ils vont réaliser vont être énormes et ils ont une garantie de qualité de services qui va être irréprochable pour pouvoir coller aux standards de ce qui se fait en France".

3 500 centres d'appels en France

Une délocalisation que certains députés de la majorité souhaitent freiner en déposant un amendement. Aujourd'hui, 264 00 personnes travaillent dans les 3 500 centres d'appels présents en France. Une activité en constante baisse ces dernières années. Alors, les députés souhaitent obliger les plates-formes téléphoniques à donner leurs positions géographiques au consommateur. L'amendement devrait être étudié dans les prochains jours, dans le cadre de la loi Pacte.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Suède, les téléphones remplacent les billets de banque.
En Suède, les téléphones remplacent les billets de banque. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)