Cet article date de plus d'un an.

Assemblée nationale : un coup dur pour le parti présidentiel

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Assemblée nationale : un coup dur pour le parti présidentiel
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La période est compliquée politiquement pour l’exécutif, qui ne dispose plus d’une majorité absolue depuis mardi 19 mai. En effet, les députés de la majorité ont fait scission et constitué un neuvième groupe.

Depuis mardi 19 mai, le parti présidentiel ne dispose plus de la majorité absolue. En effet, un neuvième groupe a été créé. Ces élus, 17 au total, se disent indépendants, ni dans la majorité, ni dans l’opposition, et comptent bien jouer de cette autonomie. "Petits mais costauds", c’est comme ça qu’ils se présentent. Les députés sont issus de l'aile gauche et écologique de la majorité.

"On se laisse aussi la liberté de s’opposer si besoin"

Paula Forteza, coprésidente du nouveau groupe, Écologie Démocratie et Solidarité, affirme : "On sera libre de soutenir le gouvernement si les mesures vont dans le sens de l’écologie, de la démocratie et de la solidarité. Mais on se laisse aussi la liberté de s’opposer si besoin." Le groupe majoritaire se réduit au fil du temps. En 2017, 314 députés de La République en marché étaient recensés ; ils sont 288 aujourd’hui. Le président ne peut donc plus compter sur la majorité absolue, à une voix près.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.