Aéroports de Paris : des hommes politiques de tous horizons réunis pour s'opposer à la privatisation

4,7 millions de citoyens français doivent signer une pétition en ligne afin de lancer un référendum d'initiative partagée. Le but : s'opposer à la privatisation d'Aéroports de Paris. Pour cela, des hommes politiques de tous bords unissent exceptionnellement leurs forces.

France 3

Des communistes, insoumis, socialistes ou encore républicains assis côte à côte. Une situation inédite rendue possible par le souhait émis par le gouvernement de privatiser les Aéroports de Paris dans le cadre de sa loi Pacte. Lors de cette réunion publique qui s'est déroulée à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure ironise : "On peut être de droite et faire parfois aussi preuve d'intelligence, ce n'est pas interdit".

En campagne pour le référendum

Ce premier meeting lance la campagne du référendum contre la privatisation d'Aéroports de Paris. 4.7 millions de signatures sont nécessaires pour aboutir à une consultation. Lancée jeudi 13 juin, la pétition rencontre quelques bugs. Les parlementaires en appellent au gouvernement en demandant la mise en place d'un comité de suivi au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Assemblée générale des Aéroports de Paris, à Paris, le 20 mai 2019.
Assemblée générale des Aéroports de Paris, à Paris, le 20 mai 2019. (ERIC PIERMONT / AFP)