Violences conjugales : le gouvernement annonce de nouvelles mesures pour lutter contre les féminicides

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Violences conjugales : le gouvernement annonce de nouvelles mesures pour lutter contre les féminicides
France 2
Article rédigé par
C. Carnino - France 2
France Télévisions

La lutte contre les féminicides est une priorité pour le gouvernement. En 2020, 102 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. De nouvelles mesures ont été annoncées lundi 2 août, notamment concernant le dépôt de plainte.

C'est le chiffre le plus bas depuis 15 ans. En 2020, 102 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Mais les violences intra-familiales sont en train de devenir l'un des principaux motifs d'intervention de la police et de la gendarmerie, avec plus de 400 000 opérations menées en 2020, soit 45 toutes les heures. Face à ce fléau, de nouvelles mesures ont été décidées par le gouvernement

Les mains courantes proscrites 

Ainsi, les plaintes pour violences conjugales seront traitées prioritairement, et un officier spécialisé dans ces violences sera présent dans chaque commissariat et brigade de gendarmerie. Autre mesure pour protéger les victimes : le signalement au procureur de chaque violence conjugale déclarée pour transformer chaque constatation en plainte ou en signalement. Ce que l'on appelle les "mains courantes" déposées par les victimes au commissariat ou en gendarmerie seront quant à elles proscrites, car contrairement à une plainte, le but de la main courante n'est pas d'engager des poursuites. Enfin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin souhaite créer dans chaque département des équipes spécialisées dans la lutte contre les violences conjugales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gérald Darmanin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.