Réveillon de la Saint-Sylvestre : 874 véhicules incendiés et 441 personnes interpellées durant la nuit du 31 décembre

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est félicité sur Twitter d'une "baisse des violences". Si le nombre de véhicules brûlés a bien diminué, le nombre de personnes interpellées et placées en garde à vue a lui légèrement augmenté par rapport au réveillon de 2019.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des véhicules de police sur les Champs-Elysées, le 31 décembre 2021. (PHILIPPE LABROSSE / HANS LUCAS / AFP)

Le réveillon de la Saint-Sylvestre a connu une baisse des violences, du nombre de voitures brûlées et des prises à partie des forces de l'ordre par rapport à 2019, selon un bilan dressé samedi 1er janvier par le ministère de l'Intérieur. Au total, 441 personnes ont été interpellées la nuit dernière, dont 381 placées en garde à vue, et 874 voitures ont été incendiées.

"La nuit de la Saint-Sylvestre a connu une baisse des violences grâce au dispositif des forces de l'ordre", s'est réjoui le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter. Si le nombre de véhicules brûlés a bien diminué (1 316 dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020), le nombre de personnes interpellées et placées en garde à vue a lui légèrement augmenté (376, dont 314 en garde à vue, lors du réveillon célébrant le passage en 2020).

Le réveillon du 31 décembre 2020 n'a par ailleurs pas été pris en compte pour comparer ces chiffres du fait du couvre-feu mis en place ce soir-là.

Des violences contre les forces de l'ordre à Strasbourg 

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le Bas-Rhin, dont 25 pour des violences urbaines, a fait savoir la préfecture. Les interpellations, principalement réalisées dans l'agglomération de Strabourg où ces violences se reproduisent pratiquement chaque année lors du réveillon de la Saint-Sylvestre, portent sur des faits "d'incendies de véhicules", de "poubelles" et des "dégradations", selon la préfecture.

Six mineurs de moins de 16 ans ont également été verbalisés pour ne pas avoir respecté le couvre-feu instauré lors du réveillon par un arrêté préfectoral à Strasbourg et six communes limitrophes, selon la préfecture. Dans l'ensemble du département, quatre membres des forces de l'ordre ont été "légèrement blessés" (acouphènes ou "légères brûlures" après des jets d'artifices), a-t-on ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gérald Darmanin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.