Politique : les communicants en action

La dernière enquête qui visait Gérald Darmanin pour abus de faiblesse a été classée sans suite. Le ministre n'est pas le seul homme politique a avoir subi des turbulences judiciaires et médiatiques. Comment font-ils pour se défendre ? Grâce à l'aide des "spin doctors".

Voir la vidéo
FRANCE 3

Les conseillers en communication entrent souvent en action lorsque des personnalités politiques sont confrontées à des péripéties judiciaires et médiatiques. Le 27 janvier 2018, la presse révèle que Gérald Darmanin se retrouve sous le coup d'une plainte pour viol. Mais, dès le 15 janvier, le ministre des Comptes publics avait anticipé la crise et avait même évoqué l'affaire sur le plateau de franceinfo.

Anticipation, action et réaction

Que ce soit dans cette affaire ou dans celle qui a touché Nicolas Hulot, la technique de la communication préventive a été adoptée. Cette technique, qui consiste à préempter l'information, s'appelle "le déstockage". "Quand une rumeur commence à gonfler, si elle est totalement loufoque, folle, vous avez intérêt à essayer de la tuer dans l’œuf", explique Gaspard Gantzer, communicant et ex-conseiller de presse de François Hollande à l'Élysée. Le "feuilletonnage" est un piège médiatique à éviter absolument. Pour ces communicants, une règle d'airain s'applique : anticipation, action et réaction, avec parfois le temps comme allié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Anne Méaux, la \"spin doctor\" de François Fillon, le 9 avril dernier, au pied de la tribune où le candidat des Républicains va prendre la parole pendant un meeting.
Anne Méaux, la "spin doctor" de François Fillon, le 9 avril dernier, au pied de la tribune où le candidat des Républicains va prendre la parole pendant un meeting. (GETTY IMAGES)