La redevance audiovisuelle sera adossée à l'impôt sur le revenu après la suppression de la taxe d'habitation, annonce Gérald Darmanin

Le ministre de l'Action et des Comptes publics indique qu'une nouvelle fiscalité va être mise en place et qu'elle "ne doit pas augmenter".

Gérald Darmanin, le 17 septembre 2019 à l\'Assemblée nationale.
Gérald Darmanin, le 17 septembre 2019 à l'Assemblée nationale. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Le ministre de la Culture, Franck Riester, travaille à "une nouvelle fiscalité" qui doit venir remplacer à termer la redevance audiovisuelle, annonce mercredi 25 septembre sur France Inter son collègue de l'Action et des Comptes publics. Gérald Darmanin indique également qu'après la suppression de la taxe d'habitation et en attendant cette nouvelle fiscalité, la redevance audiovisuelle serait bientôt adossée à l'impôt sur le revenu.

Quel avenir pour la redevance audiovisuelle à moyen terme ? "Je ne sais pas ce qui se passera en 2022. Le ministre de la Culture y travaille, on y travaille d'ailleurs à deux", assure Gérald Darmanin, avant de préciser que Franck Riester travaillait "à une nouvelle fiscalité" qui puisse remplacer la redevance, et "qui ne doit pas augmenter"

Darmanin personnellement hostile au maintien de la redevance

En attendant, la redevance audiovisuelle, qui était jusque-là adossée à la taxe d'habitation, est maintenue. Et avec la disparition de cette dernière, elle sera bientôt adossée à l'impôt sur le revenu. "Nous avons trouvé une solution, un moyen technique pour que nous puissions adresser aux Français la redevance télé. Puisqu'aujourd'hui la redevance est adossée à votre taxe d'habitation, on va l'adosser à votre impôt sur le revenu", précise Gérald Darmanin.

Hostile, à titre personnel, au maintien d'une redevance audiovisuelle, Gérald Darmanin dit partager la façon de voir les choses de son collègue ministre de la Culture. 

Je considère qu'effectivement, le monde des médias change et que la redevance est un impôt qui correspond à un ancien monde des médias.Gérald Darmaninà France Inter

"Et en même temps, il faut faire attention à ne pas tuer la consommation par la jeunesse de nouveaux outils. Donc, tout cela est un petit peu compliqué. Le ministre de la Culture travaille à une nouvelle fiscalité qui remplace celle là, qui ne doit pas augmenter", a ajouté Gérald Darmanin.