Gérald Darmanin choisit son adjointe Doriane Becue pour le remplacer à la mairie de Tourcoing

Une jurisprudence instaurée par Lionel Jospin veut qu'un ministre ne puisse pas diriger un exécutif local, malgré quelques exceptions.

Le ministre de l\'Intérieur Gérald Darmanin à Choisy-Le-Roy le 1er septembre 2020, lors d\'une opération anti-drogue.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à Choisy-Le-Roy le 1er septembre 2020, lors d'une opération anti-drogue. (ALAIN JOCARD / AFP)

Un ministre de l'Intérieur redevenu "simple conseiller municipal". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui a démissionné de sa fonction de mairie de Tourcoing (Nord), va céder le siège à son adjointe Doriane Becue, annonce son entourage à l'AFP lundi 7 septembre. Gérald Darmanin, dont la démission a été acceptée par le préfet le 3 septembre, va devenir "simple conseiller municipal", a indiqué son entourage, confirmant une information de La Voix du NordLa date du conseil municipal extraordinaire qui doit élire courant septembre son successeur doit être fixée dans la journée.

Le ministre de l'Intérieur a décidé, avec la majorité municipale, de confier le poste de maire à Doriane Becue, infirmière de 34 ans, actuellement adjointe chargée des affaires sociales et vice-présidente du conseil départemental du Nord chargée de l'insertion et du retour à l'emploi. Doriane Becue figurait en deuxième place sur la liste conduite par Gérald Darmanin pour les élections municipales.

Alors ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin avait pourtant déclaré fin janvier dans La Voix du Nord, "si je suis tête de liste, c'est pour être maire" de Tourcoing. Le ministre était redevenu maire le 23 mai, retrouvant un siège occupé entre mars 2014, quand le jeune élu alors estampillé UMP avait ravi la ville au PS, et septembre 2017. A son entrée au gouvernement en 2017, le ministre, désormais LREM, avait attendu quatre mois avant de céder son fauteuil à un fidèle et de devenir, alors, premier adjoint.