Sénatoriales en Moselle : le RN va déposer un recours devant le Conseil constitutionnel pour "irrégularités"

Le Rassemblement national cible notamment le bulletin de la liste Horizons, sur lequel figurait le nom de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, alors qu'il n'était pas directement candidat à l'élection.
Article rédigé par Audrey Tison
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Image d'illustration. (YVES SALVAT / MAXPPP)

Le Rassemblement national va déposer un recours devant le Conseil constitutionnel pour contester le scrutin des élections sénatoriales en Moselle, a appris franceinfo mardi auprès d'un cadre du RN.

D'après le Rassemblement national, le scrutin est entaché d'irrégularité et doit être invalidé. "Nous avons décidé ce jour de déposer un recours qui sera porté par notre candidat", assure ce cadre du RN.

12 voix séparent les listes Horizons et RN 

Le RN conteste la présence du nom d'Edouard Philippe sur le bulletin de la liste Horizons, alors que l'ancien Premier ministre n'était pas directement candidat à cette élection. À l'issue du scrutin, dimanche, 12 voix séparaient les deux listes. En Moselle, la liste Horizons intitulée "Anne Boucher, la Moselle avec Edouard Philippe", a obtenu 287 voix, devant celle portée par le RN "Au service des communes pour défendre la Moselle", créditée de 275 voix. Aucune des deux listes n'a obtenu de siège.

Dimanche en Moselle, la liste "Majorité sénatoriale" (LR), conduite par Jean-Marie Mizzon, a obtenu 3 sièges avec 868 voix, l'Union de la gauche "Au service de la Moselle", conduite par Michaël Weber, a décroché 1 siège avec 364 voix, et "Prenons le parti de la Moselle !" (DVD), conduite par Christine Herzog, a obtenu 1 siège avec 330 voix.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Rassemblement national

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.