Marine Le Pen réclame l'abandon des sanctions contre la Russie, qui "ne servent à rien"

La cheffe de file des députés du Rassemblement national a également dénoncé une "inertie totale" du gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La députée du Rassemblement national Marine Le Pen à l'Assemblée nationale à Paris, le 2 août 2022. (ALAIN JOCARD / AFP)

Marine Le Pen a réclamé mardi 2 août l'abandon des sanctions prises contre la Russie en raison de la guerre en Ukraine car, selon elle, elles "ne servent strictement à rien", sauf à "faire souffrir" les Européens. "Je souhaite" que les sanctions "disparaissent pour éviter à l'Europe de se retrouver face à un blackout, notamment concernant les importations de gaz", a déclaré la cheffe de file des députés RN lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

La leader du RN a également dénoncé une "inertie totale du pouvoir" depuis la réélection d'Emmanuel Macron en avril, jugeant qu'il ne s'est "quasiment rien passé" lors des 100 premiers jours de son second mandat. "La seule chose qui s'est déroulée, c'est ce projet de loi sur le pouvoir d'achat qui était une obligation. Emmanuel Macron ne pouvait pas faire autrement. Et on voit bien qu'il est très en deçà des besoins de nos compatriotes", a-t-elle développé. 

Marine Le Pen, battue au second tour de la présidentielle par Emmanuel Macron le 24 avril, s'est par ailleurs réjouie "de voir que l'Assemblée nationale a repris du pouvoir". Elle s'est dite "extrêmement fière" des débuts des députés RN qui, avec 89 députés, forment le plus important groupe parlementaire de l'histoire du parti d'extrême droite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rassemblement national - RN

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.