Cet article date de plus de cinq ans.

L'eurodéputée Sophie Montel quitte Les Patriotes, le mouvement de Florian Philippot

"Après avoir quitté le Front national, (...) je refuse de cautionner les mêmes dérives au sein de ma nouvelle formation", explique Sophie Montel dans un communiqué.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Sophie Montel, le 16 novembre 2016, au quartier général du Front national pour la campagne présidentielle, à Paris. (CHRISTOPHE BONNET / CROWDSPARK / AFP)

Florian Philippot est de plus en plus seul. L'eurodéputée Sophie Montel a annoncé, jeudi 5 juillet, son départ du jeune parti Les Patriotes, fondé à l'automne. Elle a dénoncé la "divine solitude" de son président Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen.

"Après avoir quitté le Front national, dont l'aspect dysfonctionnel apparaît chaque jour un peu plus, je refuse de cautionner les mêmes dérives au sein de ma nouvelle formation", écrit dans un communiqué l'eurodéputée, qui avait quitté le FN pour suivre le souverainiste Florian Philippot et son projet de sortir la France de l'Union européenne (Frexit).

"Une solitude encouragée par son entourage"

Sophie Montel s'était "largement désinvestie ces derniers temps des instances du mouvement et des activités militantes", a réagi de son côté le parti Les Patriotes, dans un communiqué. Toujours partisane du Frexit, Sophie Montel souligne la nécessité de "préparer une vaste coalition qui amènera la grande alternance que le pays attend". Mais "sur ce chemin, long et difficile, la divine solitude de Florian Philippot est un obstacle", estime-t-elle. Cette solitude est "encouragée par un entourage qui nuit à la clarté du message des Patriotes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.