1er mai : pas d'union des syndicats contre le FN

Contrairement à 2002, les syndicats n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un seul mot d'ordre pour faire bloc contre l'accession du Front national au second tour en ce lundi 1er mai. C'est la CFDT qui a ouvert le bal des manifestations ce matin.

France 2

Pour célébrer la fête du Travail, la CFDT est le premier des principaux syndicats à rassembler les travailleurs ce lundi 1er mai au matin dans la capitale avec pour seul mot d'ordre : faire barrage à Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron. "Aujourd'hui, ce n'est pas un rassemblement pour dire que le programme de monsieur Macron nous convient, c'est d'abord pour dire stop au Front national (...)", explique Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.

Loin du rassemblement de 2002

Militants au sein du syndicat ou simples citoyens, les manifestants sont unis autour de cette idée : contrer le Front national. Les syndicats n'ont pas fait bloc cette année contrairement à 2002. La CGT ou Force ouvrière n'appellent pas clairement à voter Emmanuel Macron. Les autres syndicats appellent à manifester cet après-midi à Paris et dans de nombreuses villes de France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 1er mai est traditionnellement un jour de manifestations pour défendre les droits des travailleurs. C\'est aussi le jour où l\'on s\'offre du muguet. Image d\'illutsration 
Le 1er mai est traditionnellement un jour de manifestations pour défendre les droits des travailleurs. C'est aussi le jour où l'on s'offre du muguet. Image d'illutsration  (BORIS HORVAT / AFP)