1er mai : Le Pen père et fille ont défilé chacun de leur côté

À un an de la présidentielle, Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen n'étaient pas au même endroit pour rendre hommage à Jeanne d'Arc.

FRANCE 3

Ce 1er mai, Marine Le Pen s'est recueillie place Saint-Augustin à Paris, pour rendre hommage à Jeanne d'Arc. Son père, lui, était place des Pyramides. Ils ne se croisent pas, mais la fille n'a pas échappé aux pics du père. "La présidente du Front national sera battue au deuxième tour de l'élection présidentielle et peut-être même au premier", a-t-il prophétisé.

"La France apaisée, une ambition"

La nouveauté au Front national, c'est le banquet patriotique et la fin du défilé. 2 000 militants sont venus soutenir Marine Le Pen, leur candidate à l'élection présidentielle. Dans un discours d'une heure et demie, Marine Le Pen a dénoncé l'immigration, l'islam radical et la criminalité. Sur tous ces sujets, la présidente du FN prône une tolérance zéro. "La France apaisée, c'est une ambition", a-t-elle lancé. Pour y arriver, elle propose de fermer les frontières et de sortir de l'euro.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, présidente du Front national, lors de son discours à Paris, le 1er mai 2016. 
Marine Le Pen, présidente du Front national, lors de son discours à Paris, le 1er mai 2016.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)