François Hollande : les hauts et bas d'un quinquennat

Il avait conditionné sa candidature à la présidentielle à l'inversion de la courbe du chômage dès octobre 2012. L’engagement était trop dur à tenir.

France 2

La courbe du chômage aura eu raison de la bonne volonté de François Hollande. Les résultats tardifs et contrasté, 3,48 millions de Français restent aujourd'hui au chômage, soit 556 000 de plus qu'au début de son quinquennat. Un an plus tard, à l'automne 2013, débute l'affaire Léonarda. Sous la pression de la rue et la pression médiatique, le chef de l'Etat se voit contraint d'intervenir en direct à la télévision. La lycéenne refuse elle aussi, en direct à la télévision, la proposition de François Hollande. Le camouflet est énorme.

Une vie personnelle en fond de ligne

Dès le début de son quinquennat, François Hollande rappel que les affaires privées se règlent en privé. Et pourtant sa relation mise au jour avec l'actrice Julie Gayet, les tweets engagés de son ex-compagne Valérie Trierweiler, et enfin son livre "Merci pour ce moment" sont dévastateurs pour l'image du président. Sur le plan politique, François Hollande n'a qu'un seul regret, avoir proposé la déchéance de nationalité après les attentats de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président François Hollande, le 13 novembre 2016 à Paris, lors de la commémoration des attentats de novembre 2015.
Le président François Hollande, le 13 novembre 2016 à Paris, lors de la commémoration des attentats de novembre 2015. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / AFP)