DIRECT. Des manifestants hostiles à Hollande perturbent sa visite en Haïti

Après Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Martinique, la Guadeloupe et Cuba, le président de la République achève sa tournée dans les Caraïbes, mardi, en Haïti.

Le président François Hollande et son homologue haïtien Michel Martelly, mardi 12 mai 2015 à Port-au-Prince (Haïti). 
Le président François Hollande et son homologue haïtien Michel Martelly, mardi 12 mai 2015 à Port-au-Prince (Haïti).  (HECTOR RETAMAL / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Après sa visite historique à Cuba, lundi 11 mai, François Hollande se rend, mardi, à Haïti, pour renforcer la coopération et soutenir les efforts de reconstruction de ce pays dévasté, en janvier 2010, par un terrible tremblement de terre. Il est accompagné de plusieurs ministres et secrétaires d'Etat, ainsi que d'une importante délégation de représentants du secteur privé.

Il s’agit de la deuxième visite d’un président français en Haïti, après la venue de Nicolas Sarkozy à la suite du séisme qui avait provoqué la mort de 230 000 personnes, en 2010.

Après la visite du musée du Panthéon national haïtien, François Hollande et son homologue haïtien, Michel Martelly, doivent prononcer leur discours à la nation au cœur de la capitale, Port-au-Prince, devant la statue de Toussaint Louverture, l'un des pères de l'indépendance haïtienne.

François Hollande et Michel Martelly signeront plusieurs accords afin de renforcer les échanges économiques entre les deux pays. Par ailleurs, la France va développer ses relations avec Haïti via ses départements ultramarins pour soutenir ce pays considéré comme l'un des plus pauvres du monde.

Le discours du président français est d'autant plus attendu que sa déclaration, dimanche, en Guadeloupe, sur l'acquittement de la dette française envers Haïti a suscité de nombreuses questions. Sur place, certains attendent que la France rembourse la dette (17 milliards d'euros) qu'elle a fait payer à son ancienne colonie pour acquérir son indépendance, alors que l'entourage de François Hollande évoque, lui, "une dette morale".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HAITI

20h41 : Si l'arrivée de François Hollande à Haïti a été chahutée, sur fond de polémique sur l'acquittement de la dette de l'indépendance par la France, son discours a été très applaudi. "Vous ne demandez pas de l'aide, vous demandez du développement", a insisté le chef de l'Etat, en réponse aux manifestants. (FRANCE 2 et FRANCE 3)

18h35 : Le discours de François Hollande est terminé. L'image forte restera celle de ces dizaines de manifestants qui ont accueilli le président de la République en demandant "réparation" et "restitution" par la France de la somme versée par Haïti pour son indépendance, en 1804.

(FRANCE 2 et FRANCE 3)

18h29 : François Hollande veut créer, à l'occasion du Conférence pour le climat de Paris, en décembre, un fonds vert pour financer la transition énergétique des pays en développement.

18h17 : "On ne peut pas changer l'histoire, mais on peut changer l'avenir."

François Hollande, dans son discours à Haïti, annonce que la France apportera son soutien à la modernisation du système scolaire haïtien, notamment en formant des enseignants. C'est aussi, sans doute, une allusion à la polémique née de ses déclarations sur la dette de la France à Haïti.

17h39 : François Hollande et son homologue haïtien Michel Martell viennent de déposer une gerbe devant la statue de Toussaint Louverture, le père de l'indépendance d'Haïti. Les deux présidents devraient très rapidement prononcer un discours depuis Port-au-Prince.

17h44 : Des manifestants sont massés à Port-au-Prince pour exiger de François Hollande qu'il rembourse à Haïti la dette de 17 milliards d'euros imposée par la France en 1804. Dimanche, le président a indiqué qu'il "s'acquitter[ait] de la dette que nous avons" envers Haïti, avant de préciser quelques minutes plus tard qu'il parlait d'une "dette morale".



(FRANCETV INFO)

17h25 : Dans quelques minutes, François Hollande doit prononcer un discours depuis Port-au-Prince. Vous pouvez suivre sa visite officielle, la première d'un président français en Haïti, dans notre direct.



(HECTOR RETAMAL / AFP)

17h06 : François Hollande n'est pas le premier président français à se rendre en Haïti. En 2010, Nicolas Sarkozy y avait passé quatre heures après le terrible séisme qui venait de frapper l'île. Mais en venant aujourd'hui à Port-au-Prince, l'actuel président de la République est bien le premier chef d'Etat français à effectuer une visite officielle dans cette ancienne colonie depuis son indépendance, en 1804.

16h48 : Sur place, un journaliste américain relaie sur Twitter le message d'un manifestant qui attend François Hollande à Port-au-Prince. Il dit "L'argent oui, morale non". Dimanche, en Guadeloupe, le président français a indiqué qu'il "s'acquitter[ait] de la dette que nous avons" envers Haïti, avant de préciser quelques minutes plus tard qu'il parlait d'une dette morale, et non pas des 17 milliards d'euros qu'Haïti a versé à la France depuis 1804.

16h47 : François Hollande vient d'arriver en Haïti, où le président doit signer plusieurs accords de coopération et soutenir les efforts de reconstruction.