Economie, chômage des jeunes, imam de Brest... Trois intox de François Hollande dans l'émission "Dialogues citoyens"

Les propos de François Hollande n'ont pas toujours brillé par leur exactitude, jeudi soir sur France 2 à l'occasion de l'émission "Dialogues citoyens".

François Hollande, le 14 avril 2016 sur le plateau de \"Dialogues citoyens\", sur France 2.
François Hollande, le 14 avril 2016 sur le plateau de "Dialogues citoyens", sur France 2. (STEPHANE DE SAKUTIN / AP / SIPA)

François Hollande a-t-il pris ses distances avec la vérité lors de son passage dans l'émission "Dialogues citoyens", jeudi 14 avril sur France 2 ? Francetv info a passé au crible et vérifié les déclarations du président de la République. Verdict : une grosse omission sur la hausse du chômage, un chiffre complètement erroné sur le chômage des jeunes, et une erreur quant au sort judiciaire de l'imam de Brest.

La situation économique va-t-elle vraiment "mieux" ?

Ce qu'il a dit. Pour François Hollande, "oui, ça va mieux". "Il y a plus de croissance, il y a moins de déficit, il y a moins d'impôts, il y a plus de compétitivité, il y a plus de marges pour les entreprises, il y a plus de pouvoir d'achat pour les salariés. Voilà ce que j'ai fait depuis quatre ans, et voilà pourquoi je vais poursuivre jusqu'au bout", a martelé le chef de l'Etat.

En réalité... Entre 2012 et 2015, la croissance est passée de 0,2% à 1,1%. Il y a donc bien eu une amélioration, mais la croissance française reste en deçà de celle de la zone euro (1,6%). Concernant les impôts, la pression fiscale est certes moins élevée qu'il y a quelques années, mais François Hollande oublie de dire que cette baisse est consécutive à une forte hausse qu'il avait mise en œuvre au début de son quinquennat. Quant au déficit public, qui était de 4,8% du PIB en 2012, il n'était plus que de 3,5% en 2015. Mais là encore, si la situation s'est améliorée, la France reste un mauvais élève de la zone euro, note le journaliste François Lenglet.

Selon les statistiques officielles, le taux de marge des entreprises est bien en augmentation depuis 2012, et le pouvoir d'achat augmente, notamment grâce à une faible inflation. Mais dans sa démonstration, François Hollande omet un point essentiel : la question du chômage. De 2,9 millions en juin 2012, le nombre de demandeurs d'emploi s'établit, en février 2016, à 3,6 millions. Soit une hausse de 24% en quatre ans !

Le chômage des jeunes en France est-il inférieur à la moyenne européenne ?

Ce qu'il a dit. Le taux de chômage des jeunes en France est-il cinq points au-dessus de la moyenne européenne, comme l'a dit Léa Salamé ? Ou bien inférieur à la moyenne européenne, comme le soutient François Hollande ? Interrogé sur le chômage des moins de 25 ans, le chef de l'Etat a farouchement contesté l'affirmation de la journaliste. "Non, ce n'est pas vrai", a-t-il déclaré.

FRANCE 2

En réalité... Sur ce point, François Hollande a tout faux. En janvier 2016, le taux de chômage des jeunes s'est élevé à 25,9% en France, alors qu'il n'était que de 19,7% dans l'Union européenne, selon l'institut Eurostat.

La mosquée de l'imam de Brest a-t-elle vraiment été fermée ?

Ce qu'il a dit. Lors de son échange avec Véronique Roy, mère d'un jeune jihadiste mort en Irak, François Hollande a affirmé que l'imam de Brest, Abou Rachid Houdeyfa, controversé pour ses prêches contre la musique, était sous le coup d'une procédure judiciaire, et que la mosquée en question avait été fermée.

En réalité... Il n'en est rien. L'imam continue à poster des vidéos de ses prêches sur sa page Facebook. Sa mosquée a bien été la cible d'une perquisition une semaine après les attentats du 13 novembre, mais aucune poursuite judiciaire n'a été rapportée. Elle n'est donc pas fermée.