Alain Rousset dément avoir demandé à François Hollande de "la fermer"

Nouvelle charge très violente contre François Hollande. Cette fois, elle vient d'un proche du chef de l'État. Il est le président socialiste de la région Nouvelle-Aquitaine. 

FRANCE 3

Il se définit lui-même comme un ami proche de François Hollande, et pourtant, Alain Rousset n'est pas tendre avec l'exécutif. Samedi dernier, le 29 octobre, lors d'un rassemblement socialiste, il commente les chiffres du chômage et de la croissance et lâche une petite phrase. "Celui qui s'exprime régulièrement dessus depuis cinq ans devrait la fermer", a déclaré le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

François Hollande subit les foudres de la droite

Difficile de ne pas penser à François Hollande et à son livre paru il y a trois semaines. Aujourd'hui, Alain Rousset est revenu sur sa déclaration et affirme qu'il visait d'autres responsables au pouvoir, mais ses propos ambigus viennent s'ajouter aux nombreuses attaques visant le chef de l'État. La semaine dernière déjà, Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, exprimait son désarroi devant les députés socialistes. Lâché par une partie de ses proches, François Hollande subit également les foudres de la droite décomplexée. François Hollande attendra le dernier moment pour dire s'il est candidat à sa réélection.

Le JT
Les autres sujets du JT
La tête de liste socialiste en Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, Alain Rousset, lors d\'un meeting à Limoges (Haute-Vienne), le 3 octobre 2015.
La tête de liste socialiste en Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, Alain Rousset, lors d'un meeting à Limoges (Haute-Vienne), le 3 octobre 2015. (PASCAL LACHENAUD / AFP)