Cet article date de plus de huit ans.

François Hollande : les 3% de déficit seront tenus, sans hausses d'impôts

Dans un discours devant la Cour des comptes, le chef de l'Etat a réaffirmé sa volonté de ramener les déficits publics à 3% l'an prochain, contre 4,5% attendus à la fin de cette année. Il va falloir faire des économies : 10 milliards dès cette année, en réduisant les dépenses publiques.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Ce sera l'effort le plus important depuis 30 ans" , prévient François Hollande. Face à la Cour des comptes, le président de la République a repris à son compte l'évaluation des Sages, qui chiffrent les économies nécessaires pour arriver à 3% de déficit l'an prochain à une trentaine de milliards d'euros en 2013.

30 milliards d'économies seront donc faits. Dont 10 dès cette année, s'est engagé le chef de l'Etat. Malgré la crise. Sans hausses d'impôts.

Il va donc falloir se serrer la ceinture. D'où cette idée, évoquée par François Hollande, d'un séminaire gouvernemental à la fin du mois sur la "modernisation de l'action publique", à l'issue duquel une "feuille de route" sera élaborée. Une feuille de route suivie d'une phase de "concertation" jusqu'en novembre.

En clair, le gouvernement va devoir très vite déterminer quelles sont ses priorités. Et dire là où il compte faire des économies.


Le déficit sera ramené à 3% l'an prochain, assure François Hollande devant la Cour des comptes
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.