Election présidentielle : François Fillon recueille 20% des voix, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria

Le candidat de la droite a recueilli 20% des votes, dimanche 23 avril, au premier tour de l'élection présidentielle. Il serait donc arrivé en troisième position.

Le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, lors d\'un discours à son QG de campagne, le 8 mars 2017 à Paris.
Le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, lors d'un discours à son QG de campagne, le 8 mars 2017 à Paris. (NICOLAS MESSYASZ / POOL / REA)

Il a créé la surprise lors de la primaire de la droite en novembre, avant de vivre une campagne plus que laborieuse, marquée par les affaires et les défections dans son propre camp. François Fillon ne parvient pas, finalement, à se qualifier pour le second tour, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France*. Franceinfo vous résume ce qu'il faut retenir du résultat obtenu au premier tour de l'élection présidentielle par François Fillon, dimanche 23 avril.

>> Suivez en direct la soirée électorale sur franceinfo

Son score

Le candidat de la droite a recueilli 20% des votes au premier tour de l'élection présidentielle. Il termine derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen, et juste devant Jean-Luc Mélenchon, qui a obtenu 19,2% des voix selon la dernière estimation Ipsos/Sopra Steria.

Son objectif initial

"Je serai au second tour" : malgré les affaires qui l'ont rattrapé, François Fillon n'a cessé de le marteler pendant la campagne électorale. Il l'a dit et répété de Marseille à Lille, de meetings en plateaux de télévision, et l'avait encore déclaré au Figaro jeudi. Mais il s'est retrouvé englué dans les affaires à partir de fin janvier, après des révélations sur les soupçons d'emplois fictifs au profit de sa femme et de deux de ses enfants. Il a finalement été mis en examen pour "détournement de fonds publics" et "recel d'abus de biens sociaux", le 14 mars, dans le cadre de l'enquête menée par le parquet national financier.

Contrairement à ce qu'il avait annoncé le 26 janvier sur TF1, François Fillon a maintenu sa candidature après sa mise en examen. Dès lors, son objectif était de tenir le cap, coûte que coûte. Mais il n'a pas réussi son pari de figurer parmi les finalistes.

Sa réaction

François Fillon a passé la soirée du premier tour au milieu de ses supporters, dans son QG de campagne, à Paris. Il s'est exprimé peu après 20h30. "Malgré tous mes efforts, malgré ma détermination, je n'ai pas réussi à vous convaincre. Les obstacles mis sur ma route étaient trop nombreux, trop cruels", a-t-il commencé. "Dans l'immédiat, j'assume mes responsabilités. Cette défaite est la mienne et c'est à moi et à moi seul qu'il revient de la porter", a-t-il ajouté.

Ce qu'il va faire pour le second tour 

François Fillon a ensuite annoncé qu'il voterait en faveur d'Emmanuel Macron au second tour. "Il nous faut choisir ce qui est préférable pour notre pays. Je ne le fais pas de gaieté de cœur. Mais l'abstention n'est pas dans mes gènes", a-t-il justifié. "Il n'y a pas d'autre choix que de voter contre l'extrême droite", a-t-il martelé.

Une demi-heure plus tôt, dans les dix minutes qui ont suivi l'annonce des résultats donnant Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour, des soutiens de François Fillon ont appelé à voter pour Emmanuel Macron. "A titre personnel, je voterai Macron", a ainsi déclaré François Baroin, sénateur-maire Les Républicains de Troyes.

De son côté, Laurent Wauquiez, président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, a demandé "à ceux qui nous ont fait confiance de ne pas voter pour Marine Le Pen". Christian Estrosi, le président du conseil régional de Paca, a le premier appelé à voter pour Emmanuel Macron sur Twitter.

*Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, Le Monde, France 24 et les chaînes parlementaires.