Soupçons d'emplois fictifs : le procès en appel des époux Fillon a débuté

Publié
Soupçons d'emplois fictifs : le procès en appel des époux Fillon a débuté
France 3
Article rédigé par
Sophie Neumayer - France 3
France Télévisions

Le procès en appel de François Fillon et de son épouse Penelope a débuté lundi 15 novembre. La journaliste Sophie Neumayer fait le point sur cette première journée, en direct du palais de justice de Paris pour le 19/20 de France 3.

Le couple Fillon est de retour devant la justice. Leur procès en appel dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs a débuté lundi 15 novembre. François Fillon a désormais quinze jours pour prouver que son épouse exerçait bien la fonction d'assistante parlementaire à ses côtés. "Il a tout de suite donné le ton, en quelques mots : 'Je conteste le jugement de première instance.' C'est ce que François Fillon a déclaré à l'ouverture de l'audience", rapporte la journaliste Sophie Neumayer, en direct du palais de justice de Paris pour le 19/20 de France 3.

Penelope Fillon "tétanisée" en première instance

L'ancien Premier ministre devrait détailler sa stratégie mardi "au cours d'une déclaration promise à la cour d'appel", précise la journaliste, qui poursuit : "L'enjeu est de taille : il a été condamné devant le tribunal à une peine de prison de cinq ans, dont deux ferme." De son côté, Penelope Fillon, son épouse, s'est justifiée plus longuement, et a "raconté combien elle s'est sentie méprisée, voire humiliée en première instance, et même condamnée d'emblée", ce qui l'a, selon elle, "tétanisée", cite Sophie Neumayer. "C'est pour cela qu'elle n'a pas bien réussi à expliquer son travail, ses obligations, en somme, la réalité de son emploi", indique la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.