Présidentielle : l'échec cuisant de François Fillon

La droite a été mise KO. Le candidat de la droite sorti dès le premier tour, cela n'était jamais arrivé. Retour sur cette spirale de la défaite.

FRANCE 3

Il n'a pas tardé à réagir. Depuis Bordeaux, Alain Juppé analyse les raisons de la défaite et charge François Fillon sans détour : "C'est évidemment la personnalité de notre candidat et aussi la ligne politique", exprime le maire de Bordeaux. Dimanche 23 avril, au QG de François Fillon, les militants s'étaient préparés à la défaite, mais jusqu'au bout, ils ont cru que la qualification au second tour était possible. Pour beaucoup, François Fillon a perdu l'imperdable.

Il assume seul sa défaite

Lors de la primaire, l'ancien Premier ministre avait recueilli 44% des voix au premier tour et 66% au second tour. Mais en janvier, les affaires éclatent. Le candidat assure sa campagne coûte que coûte. Au soir du premier tour, il assume seul sa défaite. "Cette défaite est la mienne, et c'est à moi seule de la porter", a-t-il déclaré. Pour la droite, l'enjeu est désormais de rester soudé, pour remporter les élections législatives en juin prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon reconnaît sa défaite au premier tour de l\'élection présidentielle, le 23 avril 2017, à son QG de campagne.
François Fillon reconnaît sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril 2017, à son QG de campagne. (MAXPPP)