Cet article date de plus de trois ans.

Pour Marine Le Pen, l'affaire Fillon "a assez duré" et n'est pas un des "problèmes qui intéressent les Français"

La candidate du Front national est elle-même aux prises avec la justice dans une affaire d'emplois fictifs, concernant ses assistants au Parlement européen.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La président du Front national, Marine Le Pen, lors d'un discours à Paris, le 23 février 2017.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Après l'ouverture d'une information judiciaire, vendredi 24 février, l'enquête sur l'affaire Fillon va se prolonger. Une autre candidate à la présidentielle aimerait la voir prendre fin : Marine Le Pen. Dans une interview à La Provence, dévoilée samedi 25 février et à paraître dans son édition de dimanche, la présidente du FN estime que l'affaire a "assez duré" et qu'il est "temps qu'on en revienne aux problèmes qui intéressent les Français".

Il est urgent que nous puissions en revenir à un débat de fond.

Marine Le Pen, au sujet de l'affaire Fillon

"J'ai déjà dit que je considérais que cette affaire a rompu le lien de confiance entre François Fillon et une grande partie des Français", a reconnu Marine Le Pen, "parce que les accusations visent un enrichissement personnel et familial". Mais pour elle, c'est à François Fillon "de voir ce qu'il doit faire"..

Deux mises en examen en une semaine dans l'entourage de Marine Le Pen

Peu disserte sur les soupçons d'emploi fictif visant des proches de son rival à l'élection présidentielle, Marine Le Pen est elle-même impliquée dans plusieurs affaires judiciaires. Mercredi, sa cheffe de cabinet a été mise en examen dans l'affaire des assistants européens du FN, qui concerne également des soupçons d'emploi fictif.

Le parti est soupçonné d'avoir payé certain de ses employés, ne travaillant pas à Bruxelles, avec des fonds destinés à rémunérer le travail des assistants parlementaires des députés européens. La présidente du FN a refusé d'être auditionnée. Elle n'est, en revanche pas soupçonnée d'enrichissement personnel dans cette affaire, ce qui explique sans doute son insistance sur ce point des accusations contre François Fillon.

Un proche de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon, a également été mis en examen mi-février dans le cadre d'une enquête sur le financement de plusieurs campagnes électorales du FN, en 2014 et 2015, une mise en examen révélée samedi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.