Accusations de François Fillon : une nouvelle stratégie pour remonter la pente ?

En plateau, Nathalie Saint-Cricq revient sur l'objectif recherché par François Fillon.

Voir la vidéo
FRANCE 2

François Fillon a accusé François Hollande hier soir, jeudi 23 mars, d'être à la tête d'un cabinet noir. Alors, est-ce une nouvelle stratégie ? "Il s'agit surtout de la stratégie de la dernière chance, avec une vraie accélération et une réelle dramatisation", affirme pour sa part Nathalie Saint-Cricq en plateau. Selon elle, c'est le recours à "un grand classique : la théorie du complot".

"On est passé au cran supérieur"

"Complot des juges, des médias...là, on est passé au cran supérieur avec la dénonciation d'un complot d'État", note la journaliste de France 2, qui conclut : "Pour sortir de sa mauvaise passe, François Fillon doit faire diversion, passer de coupable présumé à victime désignée. [...] Ça peut marcher auprès des militants, ça peut refédérer le socle de 18 à 20% d'électeurs qui lui sont fidèles, mais ce n'est pas sûr que ça fasse revenir ceux qui sont partis."

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon sur le plateau de France 2, le 23 mars 2017.
François Fillon sur le plateau de France 2, le 23 mars 2017. (FRANCE 2)