Cet article date de plus de huit ans.

François Fillon ne voterait pas pour le Front national en cas de duel avec le Parti socialiste

François Fillon, invité de Canal+ mardi 24 avril, a affirmé qu'il ne voterait pas "bien sur" pour le Front national en cas de duel avec le PS, alors que la question empoisonne les députés UMP. Mais il n'aurait pas envie de voter socialiste non plus.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Fillon, dimanche soir (MEHDI FEDOUACH / AFP)

François Fillon, invité de Canal+ mardi 24 avril, a affirmé qu'il ne voterait pas "bien sur" pour le Front national en cas de duel avec le PS, alors que la question empoisonne les députés UMP. Mais il n'aurait pas envie de voter socialiste non plus.

François Fillon a déclaré mardi 24 avril qu'il ne voterait "bien sûr" pas pour le Front national en cas de duel PS/FN aux législatives, ajoutant toutefois qu'il n'avait pas non plus "envie" de voter pour le PS, qu'il "combat" actuellement dans le cadre de la présidentielle.

Ni..Ni

Comme on lui demandait de confirmer, sur le plateau du Grand Journal de Canal+, qu'il ne voterait "pas pour le Front national" dans ce cas de figure, M. Fillon a répondu: "bien sûr, mais la question ne se pose même pas!".

"Cette question, ça fait 20 ans qu'on vit avec, et ça fait 20 ans que jamais ô grand jamais les forces politiques auxquelles j'appartiens n'ont frayé avec le Front national, jamais", avait-il au préalable souligné.

Il critique "son amie" Jouanno

"Mais je n'ai pas envie non plus de voter pour le PS parce que je suis en train de les combattre dans une élection présidentielle qui est vitale pour l'avenir de mon pays", a relevé le Premier ministre, qui était interrogé sur les propos tenus par la sénatrice UMP Chantal Jouanno.

François Fillon a de nouveau qualifié de "stupide" la déclaration de l'ancienne ministre des sports - sénatrice de Paris dont il est proche -, qui a assuré qu'elle voterait "pour les socialistes" en cas de duel avec le FN aux législatives.

"J'aime beaucoup Chantal Jouanno, c'est mon amie, mais simplement, elle a tort de tomber dans un piège qui lui est tendu", a affirmé le chef du gouvernement.

"Se projeter dans l'après-élection présidentielle alors qu'on n'a aucune idée du résultat de l'élection présidentielle aujourd'hui, c'est stupide. C'est ce que j'ai dit (...). Je trouve que c'est stupide de tomber dans ce piège", a-t-il ajouté.

Lors de la réunion du groupe UMP, M. Fillon avait également qualifié de "contre-productifs" les propos de Chantal Jouanno, qui ont été condamnés avec virulence au sein du parti présidentiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.