Cet article date de plus de neuf ans.

François Fillon, alias @fdebeauce sur Twitter, s'intéressait surtout aux journalistes

François Fillon a confirmé à l'AFP, dimanche 11 décembre, qu'il était bien le titulaire du compte @fdebeauce sur Twitter. Le premier ministre a été démasqué par un informaticien qui aspire a retrouvé le calme après avoir acquis une célébrité éclair.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
François Fillon alias @fdebeauce sur Twitter (7 novembre 2011) (AFP)

François Fillon a confirmé à l'AFP, dimanche 11 décembre, qu'il était bien le titulaire du compte @fdebeauce sur Twitter. Le premier ministre a été démasqué par un informaticien qui aspire a retrouvé le calme après avoir acquis une célébrité éclair.

Le chef du gouvernement a confirmé dimanche à l'AFP qu'il était sur Twitter. François Fillon avait créé, le 16 octobre, le compte sur le réseau social de micro-blogging. Ce compte lui permettait d'observer, en toute discrétion, l'activité médiatique de ceux auxquels il s'était abonné.

Le 2 décembre, Jérôme Chartier, député (UMP) du Val d'Oise avait vendu la . Il promettait "une bouteille de champagne" à celle ou celui qui découvrirait le pseudonyme de M. Fillon qui le "followait (suivait) sur twitter. C'est un informaticien - il préfère préserver maintenant sa tranquilité - qui a acquis une célébrité éclair, dimanche, en perçant le secret. Fair-play, @fdebeauce lui a fait un tweet de félicitations.

Le premier ministre scrutait, plus qu'il ne tweetait, sous le pseudonyme @fdebeauce, ce qui peut signifier François de Beaucé, nom de son manoir situé dans la Sarthe. Les esprits chagrin ou taquin noteront que M. Fillon a eu l'occasion de s'opposer à l'anonymat dans d'autres circonstances.

"Et moi avec le Pm japonais à Tokyo"

Pendant longtemps, le compte de M. Fillon n'a affiché qu'un seul daté du 23 octobre. Il s'agit d'une réponse à l'ancien ministre centrsite Alain Lambert qui, ce jour là, signale sa présence dans un grand magasin de la chaine japonnaise Takashimaya à Singapour. "Et moi [je suis] avec le Pm [premier ministre] japonais à Tokyo", lui écrit @fdebeauce qui est effectivement en voyage officiel au Japon.

"Nous nous connaissons de longue date", a confirmé M. Lambert à FTV 2012. Pourtant, les deux hommes n'échangeront d'autre tweet. M. Fillon a peut-être pris ombrage de l'annonce par M. Lambert, quelques temps plus tard, de sa candidature aux législatives dans la 2e circonscription de Paris. Celle-là même où s'affrontent le chef du gouvernement et Rachida Dati.

Son ancienne garde des Sceaux, qui est maire du VIIe arrondissement et députée européenne, est du reste l'un des 43 twittos (abonné à Twitter) que M. Fillon suit sur ce réseau social. y a une activité modérée... mais elle est, pour lui, un obstacle et une adversaire sur le chemin de la députation.

Quatre ministres et huit députés UMP

Le premier ministre suit également les activités "tweetrices" de quatre des membres de son gouvernement : Nathalie Kosciusko-Morizet (Ecologie), Valérie Pécresse (Budget), François Baroin (Economie) et Laurent Wauquiez (Enseignement supérieur). Ainsi que celles d'un de ses prédecesseurs à Matignon : le senateur Jean-Pierre Raffarin.

Parmi les députés, seuls ceux de l'UMP retiennent l'attention de @fdebeauce. Et encore ne sont-ils pas très nombreux autour de Jean-François Copé, secrétaire général du parti. On trouve une seule femme, Valérie Rosso-Debord, et six autres hommes : Dominique Bussereau, Jérôme Chartier, Claude Goasguen, Philippe Goujon, Yves Jego et Lionel Tardy.

Il y a aussi deux candidats à l'élection présidentielle qui intéressent particulièrement M. Fillon : le centriste François Bayrou et l'écologiste Eva Joly. N'oubliant pas qu'il doit avoir un oeil sur la sécurité du pays, il s'est abonné au blog @SecretDefense du journaliste Jean-Dominique Merchet.

Malheur aux journalistes absents de la liste

Il faut y ajouter aussi l'avocat @eolas très prisé sur Twitter, le compte du mouvement gaulliste présidé par Michèle Allio-Marie, un réseau social des acteurs de l'énergie, le fondateur d'une agence de com', l'écrivain @alainauffray et un autre @jeromechartier qui doit simplement être une confusion avec le précédent.

Mais ceux que M. Fillon a privilégié dans ses abonnements, ce sont les journalistes. Sur les 43 personnes "suivies" par @fdebeauce, il sont 19 dont 12 confrères, parmi lesquelles nos collègues Guillaume Daret et David Doukhan de France 2, et 7 consoeurs. La profession est assez narcissique pour que tous ceux qui ne s'y trouvent pas, éditorialistes et journalistes politiques en tête, en prennent un coup sur l'égo !

Démasqué le 11 octobre, M. Fillon a justement fait un destiné aux journalistes. Il leur a demandé à quoi ils allaient bien pouvoir consacrer leur temps maintenant que le jeu de piste était terminé. En oubliant qu'il était - directement ou indirectement - à l'origine de son lancement.

Et il s'est empréssé de corriger la belle faute d'orthographe que contenait ce tweet, en en rédigeant immédiatement un . Sera-t-il le dernier ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.