François Bayrou, de la gifle de 2002 au "Konami code"

François Bayrou était en meeting lundi 16 avril à Lyon. Que disent les moteurs de recherche à son sujet ? France TV 2012 et Adrian Buffel vous proposent de découvrir de quelle e-réputation bénéficie le candidat centriste à l’élection présidentielle.

François Bayrou à Tours (Indre-et-Loire) en avril
François Bayrou à Tours (Indre-et-Loire) en avril (AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER)

François Bayrou était en meeting lundi 16 avril à Lyon. Que disent les moteurs de recherche à son sujet ? France TV 2012 et Adrian Buffel vous proposent de découvrir de quelle e-réputation bénéficie le candidat centriste à l'élection présidentielle.

Qui êtes-vous François Bayrou ? Une chose est sûre, s'appeler "François" dans cette course élyséenne conduit à une rude concurrence de référencement sur le principal moteur de recherche. Celui-ci propose en effet en premier résultat l'occurrence "François Hollande".

Capture d\'écran d\'une recherche \"François\" sur Google
Capture d'écran d'une recherche "François" sur Google (DR)

On se rend alors compte qu'exister au centre dans une France où la vie politique est bipolarisée n'a rien de facile. Mais une fois votre nom entier entré sur Google, votre programme et de votre biographie arrivent en premières positions, ainsi que votre site de campagne.

Catpure d\'écran d\'une recherche \"François Bayrou\" sur Google
Catpure d'écran d'une recherche "François Bayrou" sur Google (DR)

Votre équipe web de campagne n'a toutefois pas réussi à renvoyer dans les limbes du réseau la "gifle" que vous avez infligée à un enfant en 2002 à Strasbourg. Un épisode qui pourrait traduire votre fermeté face à la jeunesse turbulente des "quartiers sensibles", mais qui apparaît aussi comme un dérapage dont les internautes raffolent.

Vous n'en restez pas moins une personnalité incontournable de la politique française, à en juger par le principal moteur de recherche qui vous attribue plus de 8 millions de résultats.

Dans les actualités correspondants à votre nom, Google a repéré votre dernier "buzz" destiné aux geeks : à partir de votre site, , grâce à un code, permettant de débloquer une animation en 8-bits, très répandue dans les jeux développés par Konami dans les années 1990. "Le Konami code".

Capture d\'écran des actualités associées à \"François Bayrou\"
Capture d'écran des actualités associées à "François Bayrou" (DR)

De plus, Wikipédia indique que vous avez un long parcours politique : candidat à l'élection présidentielle de 2012, vous avez été ministre de l'éducation nationale sous trois gouvernements de droite. Mais surtout, vous avez été le troisième homme de la précédente campagne élyséenne de 2007, durant laquelle vous avez obtenu 18,57 % des suffrages au premier tour.

Les recherches associées à votre nom sont aussi concluantes. En décembre 2010, vous avez été victime d'un malaise qui vous a contraint à vous faire hospitaliser, après un passage au Petit journal. Pendant cette émission vous avez contesté des propos rapportés par Yann Barthès, l'accusant de manipulation. Cause de ce malaise d'après vos attachés de presse : la fatigue.

Capture d\'écran des recherches associées à \"François Bayrou\"
Capture d'écran des recherches associées à "François Bayrou" (DR)

Cet incident nous pousse à croire que la chaîne de télévision Canal + vous mène la vie dure. Il faut dire que le moteur de recherche de Youtube associe à votre nom plusieurs sketchs des Guignol de l'Info, dont votre marionnette est l'une des plus réussie.

Capture d\'écran d\'une recherche concernant \"François Bayrou\" sur Youtube
Capture d'écran d'une recherche concernant "François Bayrou" sur Youtube (DR)

En somme, votre parcours politique est un long combat.