Exclusif : Noël Mamère devient avocat

Journaliste de télévision dans une première vie, homme politique dans une deuxième, Noël Mamère entame une troisième vie professionnelle en endossant la robe. C’est une information France Info…

(Radio France © France Info)

Ce fils de négociants en chaussures n’a pas les deux pieds dans le même sabot.

Sa première vie professionnelle a commencé à l’ORTF. Précurseur en matière de défense des consommateurs, il présente et assure la rédaction en chef du magazine "C’est la vie" (1980-1982), première émission de télévision à s’intéresser à l’écologie. Ce grand journal, diffusé sur Antenne 2 à 18 heures, est très populaire et réalise des scores d’audience de plus de dix millions de spectateurs. Il présente ensuite le journal de 13 heures, toujours sur Antenne 2 (1982-1986), puis les journaux du week-end (1986-1987) et l’émission "Résistances" (1986-1992).

Parallèlement, Noël Mamère embrasse la politique en 1988. Elu comme suppléant du député socialiste de la 10e circonscription de Gironde Gilbert Mitterrand, il conduit l’année suivante une liste "majorité présidentielle" à Bègles (Gironde). Il devient en 1992 vice-président et porte-parole de Génération écologie, aux côtés de Brice Lalonde, avant de rejoindre les Verts.

Continuité naturelle

Préparant une ultime reconversion professionnelle, Noël Mamère a prêté serment aujourd’hui à 13 heures devant le Barreau de Paris, où il peut désormais exercer la profession d’avocat. "C’est une grande fierté", avoue le député-maire de Bègles, qui affirme avoir "toujours voulu être avocat". Son entrée au Barreau de Paris "n’est qu’une continuité naturelle" après avoir défendu les téléspectateurs, puis ses convictions.

En tant qu’avocat, Noël Mamère consacrera son énergie "aux sans-papiers, aux étrangers, aux causes liées à l’environnement et aux libertés".

Matthieu Aron, Gilles Halais