En 2014, l'Etat devra faire "un peu" plus de 4 milliards d'euros d'économies

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, l'a annoncé jeudi, en marge d'un déplacement en Gironde.

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, à Bassens (Gironde), le 7 mars 2013. 
Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, à Bassens (Gironde), le 7 mars 2013.  (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Combien Bercy va-t-il demander aux ministères d'économiser en 2014 dans ses lettres de cadrage ? L'effort sera "un peu supérieur" au montant de 4 milliards d'euros évoqué dans la presse ces derniers jours, a reconnu le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, jeudi 7 mars. 

Dans son édition de mardi, Le Monde avait affirmé que le ministère de l'Economie et des Finances aurait inscrit dans la lettre de cadrage adressée aux ministères "un effort de 4 milliards d'euros économies". Selon le quotidien, qui n'avait pas identifié sa source, cet effort viserait à "rassurer la Commission européenne sur la détermination" de la France à ramener le déficit à 3% du PIB fin 2014.

Financer une partie du crédit d'impôt compétitivité emploi

Le gouvernement a déjà prévu des économies annuelles de 10 milliards d'euros sur les dépenses publiques jusqu'à la fin du quinquennat. L'effort supplémentaire prévu doit servir notamment à financer une partie du crédit d'impôt compétitivité emploi.

"Aucun ministre n'est prévu au menu de quiconque", a plaisanté le ministre lors d'une visite de la Direction interrégionale des douanes près de Bordeaux (Gironde), en réponse à une question des journalistes sur la "sauce" à laquelle les ministères seraient mangés. "C'est l'ensemble du gouvernement qui va mettre en œuvre une politique décidée par le Premier ministre et le président, a-t-il poursuivi. Une politique qui prévoit en effet un vigoureux effort d'économie de la dépense publique en 2014, plus important encore qu'en 2013 qui pourtant est déjà une année d'un cru exceptionnel en matière de maîtrise de la dépense."