VIDEO. "La fin de l’innocence" : Emmanuel Macron se confie, un an après son arrivée à l'Elysée

Dans un documentaire diffusé lundi 7 mai sur France 3, le président de la République revient sur les temps forts de sa première année à l'Elysée. 

franceinfo

Un anniversaire pas comme les autres, pour un citoyen pas comme les autres. Un an après son élection et son arrivée à l'Elysée, Emmanuel Macron a accordé une série d'entretiens à Bertrand Delais pour son documentaire Macron président, la fin de l'innocence, diffusé lundi 7 mai à 20h55 sur France 3. 

Le chef de l'Etat se confie notamment sur les premières heures de sa présidence. "La gravité vient des attentes. De l'exigence que l’on ressent chez celles et ceux qui nous regardent. Et elle s’installe irrémédiablement le soir même", explique-t-il. 

C’est la fin de l'innocence.

Emmanuel Macron

France 3

Emmanuel Macron revient également sur les critiques qui ont émaillé son début de quinquennat, notamment sur les choix de lieux symboliques, comme le Louvre le soir du 7 mai 2017, ou encore l'hommage rendu à Johnny Hallyday. 

Au fond, ils n’aiment ni le pouvoir, ni le peuple. Ils aiment l’entre-soi, d’un commentaire fatigué, et d’un postmodernisme en déficit complet d’imagination.

Emmanuel Macron

France 3

Comment les Français le voient-ils ? Emmanuel Macron dit ne pas chercher à plaire. "Je considère que dans ma fonction, il y a d’aimer la France, les Françaises et les Français comme ils sont. Ce qui est mon cas. Il ne faut pas chercher de l’amour en retour. C’est l’ingratitude de cette fonction", estime le président. 

Il ne faut jamais chercher à être aimé, parce qu’à ce moment-là on devient l’otage.

Emmanuel Macron

France 3

Emmanuel Macron à Sydney (Australie), le 1er mai 2018.
Emmanuel Macron à Sydney (Australie), le 1er mai 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)