Vidéo Croissance de 4% en France pour 2022 : "Nous sommes sur une hypothèse qui consiste à maintenir cette prévision", indique Olivier Dussopt

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics a rappelé sur franceinfo la ligne défendue par Emmanuel Macron : "produire des richesses", être "plus autonomes", pour permettre la "solidarité".

Le gouvernement prévoit une croissance de 4% pour 2022 et "Nous sommes sur une hypothèse qui consiste à maintenir cette prévision de croissance", a déclaré samedi 5 mars sur franceinfo Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics.

"Nous ne savons pas encore mesurer, personne ne le sait à l'échelle mondiale, les conséquences de cette crise sur la croissance mondiale donc sur la croissance européenne et donc la croissance française", a-t-il ajouté.

"Nous sommes le premier gouvernement à avoir tenu la règle des 3%, à avoir stabilisé le niveau de la dette par rapport au PIB et à avoir baissé les impôts."

Olivier Dussopt

à franceinfo

"De 2017 à 2020 avant la crise Covid nous avons limité l'augmentation des dépenses de l'Etat, des dépenses publiques en général, à 0,8% par an", a-t-il poursuivi. "Malgré la crise, à l'échelle du quinquennat nous aurons baissé les impôts de 50 milliards, la moitié pour les Français et la moitié pour les entreprises. Nous le faisons de manière raisonnable et avec la volonté de ne pas étouffer la croissance pour ne pas reproduire les erreurs des années dernières", a affirmé Olivier Dussopt.

Par ailleurs, Emmanuel Macron dans sa "Lettre aux Français", publiée dans la presse régionale, a indiqué qu'il allait falloir travailler plus. "Nous sommes dans une perspective de redressement, c'est une ligne concrète et constante que le président de la République a tenue. Nous devons produire, être plus autonome, produire des richesses parce que c'est cela qui permet la solidarité", a affirmé le ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.