Un Français sur deux satisfait d'Emmanuel Macron en décembre, selon un sondage

C'est ce que montre une étude Ifop/Fiducial pour "Paris Match" et "Sud Radio", parue mardi.

Emmanuel Macron, à l\'Elysée, à Paris, le 4 décembre 2017.
Emmanuel Macron, à l'Elysée, à Paris, le 4 décembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un Français sur deux se dit satisfait, début décembre, de l'action d'Emmanuel Macron, selon un sondage Ifop/Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, paru mardi 5 décembre. Le chef de l'Etat enregistre une hausse de 6 points par rapport au mois précédent.

C'est la première fois depuis le mois de juillet que l'action du chef de l'Etat suscite davantage d'approbation que de rejet, après une chute à 46% en septembre. Son score avait reculé à 56% en juillet par rapport aux 66% obtenus juste après son élection.

Les séniors sont les plus enthousiastes

Parmi les personnes interrogées, 11% approuvent "tout à fait" l'action d'Emmanuel Macron, comme en novembre, et 39% l'approuvent "plutôt". Elles sont en revanche 27% à "ne pas approuver du tout" son action. 21% ne l'approuvent "plutôt pas" et seuls 2% des sondés ne se prononcent pas.

Les plus enthousiastes, avec 58% de satisfaits ou plus, sont les seniors, les cadres supérieurs, les artisans ou commerçants et les diplômés du supérieur (à 65%), ainsi que 91% des partisans de La République en Marche. Les plus hostiles sont les moins de 35 ans (dont 53% le désapprouvent), les ouvriers (64%), les non-diplômés (62%), les partisans de La France Insoumise (71%) et ceux du FN (82%).

Sur l'échiquier politique, les sympathisants des Républicains approuvent l'action du président de la République à 56% et ceux du PS à 43%. Géographiquement, les habitants de la région parisienne sont nettement plus convaincus (61%) que ceux des communes rurales (51%).

Sondage réalisé par téléphone les 1er et 2 décembre auprès d'un échantillon de 978 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La marge d'erreur maximale est de 3,1%.