Un cadre du parti En Marche ! écarté par l'équipe d'Emmanuel Macron pour éviter "une polémique"

 Mohamed Saou, cadre du mouvement "En Marche" dans le Val-d'Oise, a été mis "en retrait" par l'équipe d'Emmanuel Macron en raison de ses positions, notamment sur la Turquie.

Mohamed Saou s\'affiche aux côtés d\'Emmanuel Macron sur son compte Twitter.
Mohamed Saou s'affiche aux côtés d'Emmanuel Macron sur son compte Twitter. (CAPTURE ECRAN TWITTER)

L’équipe d’En Marche ! assure dans un communiqué publié dimanche 9 avril s’être "saisi d’une polémique naissante" liée à Mohamed Saou. Le communiqué indique que Mohamed Saou "reste référent départemental (…), mais il a accepté de se mettre en retrait de ses fonctions", en attendant que la commission d’éthique d’En Marche ! émette "un avis sur le fond des propos qui sont reprochés à M. Saou".

Des publications polémiques sur Facebook

Il est accusé d’avoir déclaré, sur Facebook en 2016, qu’il ne serait "jamais Charlie", ou qu’il soutenait le président turc Erdogan après la tentative de coup d’Etat en juillet 2016.

Méconnu jusqu’à présent, son nom a été évoqué jeudi dernier, dans L’Émission politique, sur France 2. Une professeure, qui interrogeait Emmanuel Macron, a mis en cause la présence de ce référent départemental dans son équipe.

"Il est hors de question de laisser M. Saou être cloué au pilori des réseaux sociaux et être victime des tentatives d'instrumentalisation", déclare l’équipe d’En Marche dans le communiqué, saluant le travail du référant qui a multiplié "par dix le nombre d’adhérents" dans le Val d’Oise.